Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mange, Lis, Voyage

De la littérature, jeunesse beaucoup, des voyages souvent et de la cuisine quand je peux !


N'embrassez pas qui vous voulez - Marzena Sowa et Sandrine Revel

Publié par Stieg sur 2 Avril 2014, 07:15am

Catégories : #BD et romans graphiques

N'embrassez pas qui vous voulez - Marzena Sowa et Sandrine Revel

Pitch : Qu'un petit garçon essaie d'embrasser une petite fille, cela n'a normalement rien de dramatique. Et que la petite fille se dérobe et envoie balader son petit camarade, c'est suffisamment banal pour rester un épisode parmi tant d'autres dans les chroniques d'une enfance ordinaire. Mais si la scène se passe pendant la projection d'un film de propagande, à l'école, dans une République socialiste, bien des années avant que le Mur ne fasse mine de se fissurer, tous les ingrédients sont réunis pour que cela vire au drame... C'est ce que racontent Marzena Sowa et Sandrine Revel au fil de ce roman graphique humain et sensible.

Mon avis : Je me suis rendu compte, après la lecture de ce savoureux roman graphique, que j'avais déjà lu un autre ouvrage de chacune de ces deux femmes. Marzi pour Marzena Sowa, BD autobiographique particulièrement touchante, et La Lesbienne Invisible pour Sandrine Revel.

Ca c'est pour l'anecdote.

Le vrai de l'histoire, le voici : Avec son école, Viktor se rend au cinéma pour regarder pour la troisième fois Tout pour lui, un film racontant l'histoire d'un garçon prêt à tout pour honorer sa patrie et voir Joseph Staline en vrai. Pendant la projection, Viktor essaye d'embrasser sa copine Agata qui le repousse en hurlant. Entendant le cri, l'institutrice stoppe la séance afin de savoir ce qui se passe. Agata s'explique et la séance est stoppée pour de bon, tout le monde rentre à l'école. Viktor se retrouve alors dans le bureau du directeur pendant que son institutrice interroge ses camarades de classe qui le connaissent le mieux. Le directeur de l'école passe un savon à Viktor lorsqu'il apprend que ce dernier a tenté d'embrasser son amie en pleine projection d'un film sur Staline. Non seulement l'enfant ne s'est pas intéressé au film, mais en plus son acte a empêché toute son école de le regarder. Viktor a beau se défendre en expliquant qu'ils ont tous déjà vu ce film et qu'ils le connaissent par cœur, cela ne calme pas le directeur. De son côté, l'institutrice tente de découvrir ce que Viktor fait en dehors de l'école. Son ami Piotr explique qu'ils aiment inventer des histoires en se basant sur une revue d'illustrés écrite en français... et qu'ils ne comprennent pas. En poussant son interrogatoire, l'instit découvre alors que Viktor a reçu cette revue d'un ami de son père qui l'aide à publier un livre dans un pays où cela est autorisé...

A partir de là, forcément, on s'attend au pire. Je ne vous dirais pas comment ça finit ni ce qu'il advient des petits bouts que l'on apprend à connaître dans ce roman graphique, si enfantins dans une société qui ne laisse aucune place à l'enfance.

Enormément de justesse, de tendresse et de délicatesse dans ce texte admirablement mis en lumière par les dessins de Sandrine Revel. Une très belle lecture.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Figaro 02/04/2014 09:44

Tu me donnes très envie de le lire !

Stieg 02/04/2014 10:01

Il vaut vraiment le coup. Si tu le lis reviens me dire ce que t'en as pensé, je suis curieuse de le savoir :)

Archives

Articles récents