Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mange, Lis, Voyage

De la littérature, jeunesse beaucoup, des voyages souvent et de la cuisine quand je peux !


Barbe bleue - Amélie Nothomb

Publié par Stieg sur 13 Janvier 2014, 15:54pm

Catégories : #Auteurs M-Z

Barbe bleue - Amélie Nothomb

Pitch : "la colocataire est la femme idéale"

Mon avis : Sur le principe, peu de suspens. Le conte de Perrault est bien connu : un homme une femme sont dans un château (et non sur un bateau), une pièce dans laquelle il ne faut surtout pas aller et, je vous le donne en mille, elles y vont toutes. Dans la version "conte trash", elles sont les victimes de leur époux. Et dans la version de Nothomb ? Saturnine est une jeune belge de 25 ans qui arrive à Paris. Elle répond à une annonce pour une colocation dans un sublime appartement en plein Paris. Le maître des lieux est un grand d’Espagne : Don Elemirio Nibal y Milcar. On apprend rapidement par l’une des candidates, que les huit dernières colocataires de l’espagnol ont mystérieusement disparues. A peine Saturnine arrive-t-elle devant le noble propriétaire qu’elle est immédiatement choisie pour devenir la neuvième femme à partager ses appartements. Une seule contrainte est posée à cette jouissance de ce merveilleux appartement. Ne surtout pas entrer dans la chambre noire. Le cadre est planté, voici la pièce à ne surtout pas pénétrer. Le livre se passe de dialogues en dialogues, dans un style toujours aussi léger et enlevé. Le tout se lit en 2h pas davantage comme, finalement, tous les derniers Nothomb (voir comme les premiers mais j'avoue ne plus m'en souvenir).Pour autant, j'avoue m'être amusée à la lecture de ce roman. Le personnage féminin est toujours aussi travaillé, mais a, dans cet opus, quelque chose qui fait que j'aimerais vraiment beaucoup voir ce texte mis en scène. Ce rôle a, à mon sens, tout d'un très beau rôle pour une comédienne. Cette femme avec une force de caractère incroyable, confiante, raisonnable qui se laisse finalement aller à l'amour et à l'aveuglement qui l'accompagne. L'ensemble est, comme toujours, constitué de phrases courtes qui ont toute mon affection. Toutefois, si l'histoire est intéressante, si le style est agréable et si les personnages sont attachants ... une fois le livre terminé il ne nous reste pas grand chose. Au moment d'écrire cette critique je ne me souvenais plus déjà de la fin.... Un agréable moment donc mais, toujours au regret de considérer Nothomb comme une auteure parfaite pour les livres de gare.

Commenter cet article

Archives

Articles récents